Malaga et El Chorro

Découvrez la playlist malaga avec Armik
 
 

Antique Malaka phénicienne, Malaga est aujourd'hui la principale ville du sud est espagnol, capitale économique de la touristique costa del Sol. L'agglomération malagueña, trés étendue le long de la côte compte plus de 1.000.000 d'habitants.

L'aéroport de Malaga est le troisième aéroport espagnol (aprés Madid et Barcelone), ce qui donne une idée du trafic international et du brassage de populations.

Le port maritime est également en pleine mutation, et peu à peu le trafic marchandises est transféré sur le quais au sud de la ville, et la place laissée vacante dans les bassins du centre ville est destinée à accueillir un trafic croissant de navires de croisières.

Il ne faut pas venir à Malaga dans l'idée de voir une ville purement touristique, mais il faut y chercher une grande ville, avec des attraits touristiques.

C'est pour celà que nombre de visiteurs de la région ne font pas l'effort de découvrir cette ville, se contentant d'en faire le tour pour rejoindre la costa del Sol au sud, ou la région de Granada au nord... dommage pour eux !!

L'ambiance malagueña est certainement l'une des plus authentiquement andalouse, la douceur d'y vivre s'impose immédiatement, et les plaisirs de la mer toute proche intimement liés à la vie ordinaire des malagueños. Les meilleurs témoins de ce mode de vie sont sans conteste les nombreux chiringuitos (bars/restaurants de plage) ou le poisson est grillé à même le sable (voir l'article "paseo y tapeo")

Au coeur de la ville, l'Alcazaba et au premier plan le théatre romain:

Toutes les grandes civilisations méditérranéennes se sont succédées à Malaga, et ont fait de son port une position stratégique.

L'Alcazaba est l'ancienne forteresse maure, superbement conservée, toutefois bien moins spectaculaire que sa "grande soeur" l'Alhambra

La région de Malaga est grande productrice de vin, et les bodegas en pleine ville sont nombreuses.

Ci-dessous la bodega du bar le "Pim-Pi", les signatures sur les barriques constituent un authentique Whos-who.

 

La bodega de l'Antigua Aduana, sur l'Alameda au coeur de la ville, est un ancien poste de douane (d'ou son nom). Tous les vins de la région y sont présentés, et la dégustation se fait au verre.

La Cathédrale de Malaga, inachevée malgré de nombreux "rajouts" de toutes les époques :

Malaga ... au hasard d'une promenade en ville...

La calle Larios, les "Champs Elysées" malagueños

 

Dans l'arrière pays malagueño, se trouve un site aussi beau qu'impressionnant, c'est le DESFILADERO DE LOS GAITANES aussi appellé EL CHORO.

Sortir de Malaga par la route A 357, direction ALORA.

Passé ce village remarquable par le site de son église fortifiée, prendre la direction EL CHORO - RUINAS DE BOBASTRO.

Vous aurez le plaisir de voir des paysages typiquements andalous, non pollués par l'immobilier touristique.

Sur cette dernière photographie, vous devinerez un "passage" à flan de l'à-pic, c'est "EL CAMINO DEL REY".

Si vous n'avez pas le vertige, et à condition d'être trés bien équipé vous pourrez faire une balade inoubliable, mais j'insiste sur le fait que cet endroit n'est accessible qu'aux personnes habituées à ce genre d'exercice.

Pour vous faire une idée voici une petite vidéo trouvée sur dailymotion :

www.dailymotion.com/video/x5bqql_el-camino-del-rey-brightcove_sport - 49k

... je vous l'avais dit, âme sensibles s'abstenir !

Pour accéder au début del Camino del Rey, il faut laisser la voiture sur le parking devant la gare ... et oui, le train y passe !

De "l'autre côté"  de la retenue d'eau, la route permet de monter jusqu'au ruines maures de Bobastro, paysages superbes, grandes forêts de pins, puis on redescend vers Ardales ou l'on retrouvera la route pour rejoindre Malaga.

Le lac de Guadalhorce, sur l'autre versant.

Le village d'Ardales.

 

SALOBREÑA

A 7 kilomètres d'Almuñecar,en direction de Motril, la petite ville de SALOBREÑA, remarquable par sa forteresse maure et le village blotti autour, au sommet d'une falaise ... par contre le bord mer, à 1,5km, est totalement été défiguré par les bétonneurs !

 



16/04/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres