CORDOUE (Cordoba) - Patios y rejas

La plupart des visiteurs de l'Andalousie mettent à leur programme de visites, la ville de Cordoba, et ses trois grands sites que sont la Mezquita (mosquée), la Juderia (ancien quartier juif) et l'Alcazar.

 

 

Un ancien minaret devenu clocher !

 

Vous trouverez sans mal sur le net, des reportages documentés et largement illustrés sur ces trois lieux historiques, et il serait présomptueux que de tenter de me lancer dans cet exercice.

 

Découvrez la playlist cordoba avec Rocio Jurado

C'est donc à une autre visite de je vous invite.

Début Mai, dans cette ville se déroule la fête des patios. Il s'agit d'un concours entre cordebeses pour déterminer qui aura le plus joli patio ou les plus jolis balcons et fenêtres fleuris.

 

Cette fête, pour ceux qui sont en Andalousie, en cette période, mérite à elle seule le détour par Cordoba.

C'est ainsi que plusieurs dizaines de particuliers ouvrent, durant plusieurs jours, leurs patios, invisibles le reste du temps.

 

Hélas, lorsque j'ai décidé de m'y rendre pour en rapporter quelques photos, j'ai joué de malchance avec la météo, et c'est en "jouant" avec les énormes orages qui s'abattaient sur la région que j'ai effectué cette visite.

Puisse les quelques photos qui suivent, prises entre deux ouvertures des vannes célestes, vous donner l'envie de venir découvrir Cordoba au mois de Mai ... sans les intempéries !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre le désagrément, le mauvais temps a eu pour effet d'obliger les visiteurs à se déplacer en même temps, et il m'a donc été impossible de prendre des clichés sans aucune personne présente.

 

 

 

 

Pour la petite histoire, j'ai même été obligé de "jongler" entre deux groupes de touristes japonais, l'une de ces visiteuses est même présente sur la photo suivante :o))

 

 

 

 

Les photos qui précèdent et celles qui suivront montrent des patios préparés pour la visite. Mais la suivante est un patio à "l'état brut", dont la porte était restée ouverte ... mais chuttt ... 

 

Ces patios étaient (et sont) le centre de vie de ces maisons datant de l'époque mauresque. Elles étaient la propiété de familles "aisées". Pour s'en convaincre, il suffit de se détacher de la décoration florale, et de lever les yeux vers les plafonds des galeries qui entourent ces espaces.

 

 

 

La présence de nombreux visiteurs oblige quelques fois à devoir patienter à la porte, afin de pouvoir profiter dans une relative tranquilité de ces moments.

 

 

 

Malgré les trombes d'eau qui venaient de s'abattre, le propriétaire des lieux arrosait ses fleurs ... sans doute un trait d'humour destiné aux visiteurs ! 

 

 

 

 

Le concours entre patios, s'intitule "patios y rejas". En effet outre les patios, les grilles des balcons et fenêtres font l'objet d'une compétition entre propriétaires.

Quand les vannes célestes s'ouvrent, et que les touristes imprévoyants (comme moi) n'ont pas envisagé la pluie, il se réfugient ou ils peuvent. En l'occurence, nous étions ainsi à l'abri dans la tente dressée derrière l'Alcazar. Cet endroit est (en principe) destiné à protéger les chevaux des calèches.

 

 

Une photo "volée" d'un lieu qui ne se visite pas : les écuries royales de l'Alcazar. Mais, là aussi, la fenêtre était entre ouverte, et je n'ai pas pu résiter au plaisir de l'ouvrir.

 

Le ciel était de plus en plus menaçant, juste le temps de traverser le pont romain (magnifiquement restauré) qui enjambe le Guadalquivir, et de prendre cette dernière vue de Cordoba.

 

Les conditions nous ont empêchées de visiter l'intégralité des patios, et surtout de faire la visite nocturne.

 

Cordoba ... volveremos el año proximo,

pero, esta vez, con sol !!

 



18/05/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres