Origine de certains noms (lieux, villes, fleuves...)

 

En cours de construction (11/2012)

Je me propose de donner, si je la connais, ou quand je la connaîtrai, une explication concernant l'origine, maure pour la plupart, de certains noms parmis les plus connus en Andalousie .

 

- ALBORAN (mer d') cette partie de la Méditérannée, située entre la péninsule ibérique et le Maroc, doit son nom au corsaire tunisien Mustapha Ibn Youssouf Al Boran, qui écumait cette région et était redouté par les flottes marchandes.

Merci à Leila pour son aide précieuse.

 

ANDALOUSIE vient de l'arabe AL ANDALUS. Mais ce nom est une déformation de celui que donnaient les Vandales à cette région de la péninsule ibérique, alors sous leur domination (Vème siècle) : LANDAHLAUST ou VANDALUSIA.

L'expression wisigothe LANDAHLAUTS signifie "partage des terres" (les Wisigoths tiraient au sort l'attribution des terres conquises). Ce nom aurait été repris par les arabes qui l'auraient transformé en "Al Andalus".

 

- ALGECIRAS vient de l'arabe ALJAZIRA AL KHADRA qui signifie l'île verte. On peut supposer qu'Algerciras étant l'un des principaux ports maures dés le 8ème siècle, ceux qui arrivaient du sud désertique trouvaient la région verdoyante.

 

- ALMERIA : le nom actuelle de cette grande ville andalouse en plein renouveau proviendrait, soit de l'arabe AL MARIYYAT BAYYANA qui signifie le "MIROIR DE LA MER" mais plus vraisemblablement de AL MIRAYA qui veut dire "La tour de vigie" (une importante tour de guet phénicienne existait depuis longtemps au sommet de la colline sur laquelle les maures ont érigé l'alcazaba d'Almeria). 

 

- ALMODOVAR DEL RIO (petite ville sur la rive du Gualdalquivir, entre Sevilla et Cordoba, un magnifique château qui était le "verrou" militaire de Cordoba). Son nom viendrait de l'arabe AL MUNDAWWAR qui signifie "l'arrondi" du fait de la forme trés particulière de la colline sur laquelle est édifié la forteresse.

 

- ANTEQUERA importante ville de l'intérieur de la province de Malaga a de tout temps constitué un noeud de voies de communications stratégiques. Son nom actuel découle de l'appellation romaine ANTIKARIA

 

- AXARQUIA , nom de la région aux pieds de la Sierra de Alhama, de Tejeda et d'Almijara. Ville principale : Velez Malaga. Ce nom provient de l'arabe AL JARQUIA qui désignait une région "à l'est de ...", en l'occurence à l'est de Malaga.

 

- CADIZ a de tout temps été un point de rencontres de toutes les civilisations, à la jonction entre Méditérannée et Atlantique. Fondée par les phéniciens qui l'appellèrent GADIR, ce qui signifiait "place fermée", elle fut successivement cathaginoise, romaine, wisighote, maure puis enfin espagnole. Il semble que son nom ne soit qu'une succesion d'adaptation selon l'occupant de la GADIR phénicienne, devenant GADES à l'époque romaine, nom conservé par les Wisighots, les maures la baptisèrent QADIS, et son nom actuel lui fut donné au moment de la "reconquista".

 

- CORDOBA fut fondée par les cathaginois, et appellée, en 230 AvJc, KURT JUBA, la "ville de Juba", ce dernier étant le général carthaginois ayant mené la conquête. Les romains s'établirent dans la ville en 206 AvJc, et lui donnèrent le nom de CORDUBA en y installant la capitale de l'Hispanie romaine. Puis les arabes prirent possession de la région et de la ville au nom du Califat de Damas en 716 l'appellant CORDOBA. En 929, la ville devint un califat autonome. Elle ne changea plus de nom malgré les nombreux soubresauts de l'histoire qu'elle conut par la suite.

 

- ESTEPONA ville balnéaire de la Costa del Sol, fut fondée par les phéniciens qui l'appellèrent ASTAPA. Durant la domination maure, sous le contrôle du califat de Cordoue, au Xème siècle, le nom évolua et devint ASTABA ou ASTABUNA pour prendre son appellation définitive de ESTEBBUNA jusqu'à la fin de la présence maure, et par déformation se transforma en l'actuelle Estepona. J'ignore la signification éventuelle des noms arabes.

 

GIBRALTAR vient de l'arabe JABAL TARIK  ou GIB AL TARIK qui signifie le Mont de Tarik (Tarik étant le premier chef militaire maure à prendre pied sur la péninsule lors des conquêtes arabes)

 

- GIBRALFARO (la forteresse de Malaga), vient de l'arabe JABAL FAROUK ou GIB AL FAROUK, qui signifie le Mont de Farouk. Ali, me précise que le nom Farouk en arabe veut dire "celui qui fait la différence entre le bien et le mal". Il y avait sur ce mont au dessus de Malaga, un phare phénicien, et on peut donc imaginer que les arabes aient pu donner ce nom de Farouk, au phare qui fait la différence entre la lumière et l'obscurité, entre la terre et la mer. Donc Gibralfaro pourrait signifier le MONT DU PHARE.

 

- GUADALQUIVIR (le grand fleuve andalou) vient de l'arabe OUED EL KHEBIR qui signifie le grand fleuve.

 

- GUADIX : la ville et sa région sont un des plus anciens lieux de peuplement de la péninsule ibérique. De nombreuses traces de l'époque préhistorique en attestent, et aujourd'hui Guadix est toujours le plus important peuplement troglodyte d'Europe. A l'époque romaine, le nom de COLONIA JULIA GEMELA ACCI fut donné à la ville, mais son nom actuel découle de l'époque arabe durant laquelle elle fut appellée GUAD HAXI ou OUED HAXI qui signifie "fleuve de la vie".

 

- GUADALFEO : le nom de cette rivière qui descend de la sierra Nevada pour se jeter dans la mer entre Motril et Salobreña, vient de l'arabe : OUED EL FATH qui signifie "la rivière de la victoire".

C'est à l'embouchure de cette petite rivière, qu'arrivant du Maghreb, Abderrahman 1er, a débarqué pour se lancer, avec succés, dans la restauration de la dynastie des Omeyades dans cette région de l'Andalousie.

Merci à Leila pour son aide précieuse.

- HUELVA fut le port de départ de l'expédition de Christophe Colomb lors de la découverte de l'Amérique (plus exactement le port de Palos de la frontera), et les équipages des trois caravelles étaient essentiellement composés de marins de cette ville.

Fondée par les phéniciens au  11ème siècle avJC, la ville s'appellait ONUBA, comme tous les ports de cette région elle connut la présence de toutes les civilisations. Les maures lui donnèrent le nom de AWNABA ou GUELBAH, dont la phonétique donna HUELVA au moment de la "reconquista".

A noter, que 22 siècles aprés la fondation de la ville, les habitants se nomment toujours les Onubenses (tout comme Almuñecar dont les habitants sont des Sexitanos, du nom phénicien SEXI)

 

- JAEN importante ville andalouse, place forte essentielle entre Granada et Cordoba. Durant la période maure, les diverses confessions cohabitaient dans une parfaite tolérance, et les juifs de Jaen occupaient les postes publics les plus importants, ils étaient notamment connus pour la justesse et la mesure des jugements rendus. Le nom actuel de la ville proviendrait du mot hébreu DAYAN qui signifie "juge" et qui aurait été déformé dans le temps en Yayyan ou Djayyan.

 

- Las ALPUJARRAS. Ce nom désigne les contreforts de la Sierra Nevada. Il y a deux Alpujarras : La Alpujarra Granadina et La Alpujarra Almeriense (grossièrement versant ouest et est).

Au moment de la reconquête par les armées chrétiennes sous le commandement de Ferdinand et Isabel, les derniers maures, irréductibles aprés la reddition de Grenade, se réfugièrent dans la montagne toute proche, et durant une longue période s'y livèrent à de nombreuses escarmouches, plus proches du brigandage que de l'action militaire.

Trois versions existent (au moins) pour déterminer l'origine de ce nom d'ALPUJARRA :

- il viendrait de l'arabe AL BUSCHERAT qui signifie "terre verte" ou "pâturage", ce qui est le cas s'agissant des versant nord et sud de la sierra.

- Selon d'autres, Alpujarra viendrait du nom arabe ABUXARRA, qui signifie "l'indomptable" (rebellion aprés la reconquête?),

- et dernière hypothèse, Alpujarra viendrait du nom arabe ABUXARRAT qui signifie la "montagne blanche" ou la "montagne enneigée" en référence aux sommets de la Sierra Nevada.

 

- MALAGA vient du  nom que donnèrent au lieu, les Phéniciens qui y fondèrent, au 7ème siècle av-JC, un port commercial du nom de MALAKKA.

 

- MARBELLA, principale station balnéaire de la Costa del Sol, se situe dans une large baie occupée depuis la préhistoire par les hommes. Petit port de pêche jusqu'à l'arrivée des roamins, elle se trouve alors au bout de la Via Augusta et s'appelle SALDUBA. Durant l'occupation Maure, la ville connaît un développement notable, un chateau est contruit et ses occupant baptisèrent la ville du nom arabe de MARBIL LA, devenu par simple déformation phonétique l'actuelle MARBELLA.

 

- MULHACEN : c'est le point culminant de la Sierra Nevada (3.487m) et de l'Espagne continentale. Son nom vient de MULAY HACEN, roi de Granada.

Il fut destitué par son propre fils, Boabdil, qui sera le dernier souverain maure en Andalousie. Aprés sa destitution, Mulay Hacen s'était retiré dans la plus haute tour du palais ou son fils l'avait confiné. L'ancien souverain passait tout son temps à contempler le sommet de la montagne, et il avait demandé à son épouse Zoraya, qu'à sa mort, elle l'enterre sur ce sommet, loin des hommes et face à l'infini céleste. Ce, qui selon la légende, fut accompli.

 

- NERJA cette ville qui marque le début de la "costa del sol" tire son nom actuel de son ancienne dénomination arabe ALQUERIA NACHIRA ou NACHIRA. La ville dépendait alors de la place forte de Velez Malaga.

En arabe, Alqueria Nachira peut signifier "le village étendu", ce qui pourrait s'appliquer à Nerja, puisque la cité se situe à l'endroit ou la bande côtière est la plus étroite, coincée entre mer et montagne, et les seules possibilités de développement urbain étaient le long de la côte et non "en cercle".

 

- RONDA : tous les occupants de cette région rondeña, ont fait de cette ville, remarquable par sa géographie, une place forte. Le nom actuel de la ville provient de deux dénominations anciennes distinctes qui se rejoignent :

          - celle des Celtes qui occupèrent la ville au VIème siècle avJC en l'appellant RUNDA,

          - celle des maures qui donnèrent à la ville le nom de HINS RAND ONDA qui signifie "la ville du château"

 

- SALOBREÑA : vient du premier nom grec de cette bourgade SELAMBINA qui signifait "sel et mer". Phonétiquement lors de la présence maure, ce nom est devenu XALUBANIA, et toujours phonétiquement, lors de la reconquête est apparu le nom actuel.

Merci à Leila pour son aide précieuse.

- SETENIL DE LAS BODEGAS : si vous jetez un oeil, sur l'article que k'ai consacré à cette petite ville, vous comprendrez mieux ce qui suit !

Durant la "reconquista", la ville, de par sa situation défensive exceptionnelle a résisté sept fois aux assauts des armées des rois catholiques. Son nom viendrait de l'expression latine : SEPTEM NIHIL qui signifie "sept fois, rien".

L'ajout plus tardif de "Las Bodegas" est une référence à l'histoire économique de cette région qui a été, pendant longtemps, une zone viticole importante.

 

- SEVILLA : selon la légende, ce serait la ville mythique de TARSIS, fondée par Hercule, qui en fit don à son fils Hispalo lequel aurait donné son nom à la ville : HISPALIS. Mais plus vraisemblablement, le nom actuel de la capitale de l'Andalousie est une déclinaison du nom arabe que lui donna le conquérant maure : ISBILIYYA. Ce nom, qui n'a semble-t-il pas de signification, serait le résultat de l'arabisation du nom d'Hispalis (le  P qui n'existe pas en arabe = B, le A tonique devenant I), le temps et la phonétique ayant "fait le reste" pour donner Sevilla (en espagnol se prononce Sebilla).

 

- VALLADOLID (grande ville de la province de Castilla y Léon) vient de l'arabe BALAD EL OUALID qui signifie le pays  du roi Oualid. Mais une autre possibilité existe, Valladolid viendrait du "celto-roman" Valle Tonitum (la vallée des eaux).

 

- VELEZ MALAGA, ville principale de la région de l' AXARQUIA. Les premières traces d'occupation humaine remontent à l'époque préhistorique, puis le site fut successivement phénicien, puis romain (le nom était alors Maneoba). Lors de la conquête maure, la ville fut appellée BELLIX qui signifie "la vallée". Effectivement, Velez Malaga est située au débouché d'une large et fertile vallée et installée sur un éperon rocheux qui commandait tous les mouvements dans cette riche vallée. Par déformation, la Bellix arabe est devenue la Velez espagnole.

 

La suite trés vite ...

Toute contribution volontaire sera la bienvenue .



15/08/2009
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres